Panier  

Aucun produit

Expédition 0,00 €
Taxes 0,00 €
Total 0,00 €

Les prix sont TTC

Commander

Catégories

Fabricants

 Je viens de passer une commande , quand serais je livré

En général la totalité des produits sont en stock sauf exception, par conséquent si votre paiement a été effectué vous serez livré par Colissimo 48h sous 4 jours maximum .Si vous n'avez pas effectué le paiement et comptez envoyer un chèque , dès reception de celui ci votre commande sera expédiée. Il peut arriver que nous soyons en rupture se stock dans ce cas votre commande arrivera chez vous sous maximum 10 jours.En cas d'urgence vous pouvez nous envoyer un mail a service.client@tetrobreath.fr ou contact@ferdis.fr ou encore nous appeler du Lundi au Vendredi au 06.96.22.83.82 

AVERTISSEMENT

Tous les produits Tetrobreath ne contiennent pas de : ALCOOL ,SACCHARINE , COLORANTS ARTIFICIELS , SUCRES

D’où vient la mauvaise haleine? Peut-elle être causée par l’estomac? 

La mauvaise haleine NE VIENT PAS de l’estomac (médicalement parlant, c’est même impossible). La mauvaise haleine n’est pas directement liée à l’hygiène buccale. Les personnes qui se brossent les dents et utilisent du fil dentaire régulièrement (par ex. 3 à 4 fois par jour) peuvent tout aussi bien souffrir de mauvaise haleine. La mauvaise haleine est provoquée par un groupe de bactéries anaérobies productrices de soufre, qui vivent DANS la surface de la langue et la paroi arrière de la gorge. Dans certaines conditions, ces bactéries produisent des composés sulfurés volatils. Ces bactéries s’attaquent aux protéines contenues dans les aliments, les tissus de la bouche et les glaires; elles extraient le soufre des acides aminés et produisent alors des composés sulfurés volatils (connus sous l’acronyme VSC = Volatile Sulfur Compounds). Le problème NE VIENT PAS de l’estomac – c’est un mythe! Ces bactéries (il s’agit en fait d’un groupe de bactéries) sont qualifiées d’ «anaérobies ». En langage profane, cela signifie que ces bactéries ne peuvent survivre dans un environnement buccal qui présente un taux élevé d’oxydation. De plus, elles vont se développer et se multiplier rapidement dans un environnement buccal peu oxygéné (condition anaérobie). C’est pourquoi elles se situent principalement dans les zones de la cavité buccale que l’oxygène atteint difficilement, telles que l’arrière de la langue et de la gorge, les interstices dentaires, les poches parodontales, et d’autres zones difficiles à nettoyer, comme les amygdales. L’arrière de la langue est le principal coupable dans la plupart des cas de mauvaise haleine, parce qu’il est composé d’une multitude de papilles (fibres) entre lesquelles il existe de profondes fissures. Si vous ouvrez la bouche au maximum devant un miroir, vous constaterez la présence de ces bactéries sur l’arrière de votre langue ; elles apparaissent sous la forme d’un film blanc jaunâtre. L’une des premières manifestations extérieures de l’halitose est la blancheur de la langue. Ceci est dû au mélange de gaz sulfurés, de salive et de mucus, et c’est là la principale caractéristique de ce problème. En soi, gratter votre langue n’a aucun sens, pour la bonne raison que les bactéries ne vivent PAS à la surface de la langue, mais en profondeur entre les papilles. N’oubliez pas que ce sont des bactéries ANAEROBIES, elles ne peuvent vivre à la surface à cause de l’oxygène présent dans votre bouche ! (Le traitement simple que vous suivrez éliminera la production de composés sulfurés en permettant une oxydation en profondeur entre les papilles et, de ce fait, une diminution de la mauvaise haleine et de l’amertume de la bouche qui y est associée) ; quoi qu’il en soit, dans certains cas, et en particulier si vous souffrez de ce problème depuis longtemps, votre langue peut garder sa blancheur. En effet, la présence à long terme de ces composés sulfurés entraîne une décoloration permanente des papilles linguales.

Combien de personnes souffrent de mauvaise haleine ? Touche-t-elle plus les hommes ou les femmes?

Des études scientifiques ont montré que 25 à 30 % de la population souffre de mauvaise haleine. Hommes et femmes sont concernés de manière égale. L’âge participe d’une certaine manière au phénomène car, en vieillissant, la production de salive diminue.

La mauvaise haleine est-elle liée au stress?

En partie, oui. Lorsque vous êtes soumis au stress, cela influence également le système nerveux parasympathique, sur lequel vous n’avez aucun "contrôle" (comme l’inspiration et l’expiration). Le fait est que, lorsque vous êtes soumis au stress, votre bouche devient sèche, ce qui, comme nous l’avons expliqué plus haut, aggrave le problème.

Le problème s’aggrave systématiquement lorsque j’ai un rhume et/ou lorsque je dois me moucher souvent – cela ne signifie-t-il pas qu’il vient des sinus? 

Non. Parce que l’endroit où vivent les bactéries anaérobies se situe à l’arrière de la langue (à l’intérieur de la surface de la langue, en fait) et dans la gorge. Ce sont ces bactéries anaérobies, productrices de soufre, qui causent la mauvaise haleine. Elles sont capables de digérer les glaires (car les glaires contiennent beaucoup de protéines) et de les transformer en molécules sulfurées, qui sont directement à l’origine de la mauvaise haleine et de l’acidité ou de l’amertume de la bouche. Ces bactéries ne vivent pas dans les sinus mais en dessous, dans la gorge et les amygdales, et toujours au sein même de la surface de la langue, à l’arrière de celle-ci. C’est pourquoi des produits permettant d’atteindre plus facilement cette partie de la cavité buccale ont été développés: "TheraBreath Nasal Sinus Formula" et "TheraBreath PLUS Extinguisher Spray".

Comment se fait-il que je souffre de mauvaise haleine alors que je passe mes journées à me brosser les dents et à utiliser du fil dentaire, et que mon ami qui en fait deux fois moins a une haleine de nouveau-né? Ce n’est pas juste!

L’hygiène orale et l’haleine fraîche sont deux choses distinctes. Le brossage et l’utilisation du fil dentaire sont importants, car ils vont vous permettre de conserver vos dents toute votre vie, mais ils ne constituent pas un traitement contre la mauvaise haleine. Le problème de mauvaise haleine n’est pas directement lié à l’hygiène. Les bactéries anaérobies, présentes dans la cavité buccale de chacun, réagissent de manière différente selon les personnes. Dans certaines conditions, ces bactéries se mettent à produire des composés sulfurés. Pour toute une série de raisons (par ex. la production de salive, la structure de la surface de la langue, les habitudes alimentaires, la consommation d’alcool, le sucre, le stress, les menstruations,...), c’est différent chez vous. A moins, naturellement, que votre ami n’utilise Therabreath en secret.

Puis-je aussi l’attraper lorsque nous échangeons un baiser profond?

Pour parler simplement, la mauvaise haleine n’est pas contagieuse. Les bactéries à l’origine de ce processus sont en effet de ‘bonnes’ bactéries, qui font partie de la flore orale normale. Il se peut par exemple que votre ami ait la bouche sèche, ce qui peut être lié au tabagisme, à la prise de médicaments ou à la consommation d’alcool (tant dans les boissons que dans certaines eaux buccales), et que les bactéries réagissent alors à cette situation. Parlez-lui donc de TheraBreath, et vous pourrez rapidement recommencer à l’embrasser en toute confiance.

Pourquoi mon dentiste (ou mon médecin) me parle-t-il si peu de la mauvaise haleine, de ses causes et de son traitement? 

L’information est disponible dans de nombreux périodiques scientifiques et dans la littérature de microbiologie et de médecine dentaire. Cependant, la découverte des causes exactes de la mauvaise haleine est très récente, votre dentiste n'a donc pu l'étudier. L’ADA (American Dental Association) accepte enfin que "Bad breath originates on the back of the tongue and in the throat." (l’origine de la mauvaise haleine se situe à l’arrière de la langue et dans la gorge). Et ce contrairement au point de vue défendu jusqu’alors, selon lequel la mauvaise haleine était uniquement due à une hygiène buccale insuffisante (au contraire, la plupart des patients souffrant d’halitose se brossent plus souvent les dents que la moyenne de la population).